...

Blog de l'Histoire de Lyon – 30 mars 1848

Histoire de Lyon – 30 mars 1848

Exporter la République ?

Le 30 mars 1848, un cortège de 3000 ouvriers lyonnais et étrangers – savoyards, suisses et piémontais – part en fanfare de Lyon pour aller ‘libérer’ la Savoie.

📌 La IIème République vient d’être proclamée un mois plus tôt en France suite à l’abdication du roi des français Louis-Philippe. La ferveur et l’enthousiasme révolutionnaire poussent les canuts à vouloir exporter cette révolution républicaine et ‘sociale’ dans le pays voisin. Beaucoup de canuts sont en effet originaires de Savoie – région qui appartient alors au royaume de Piémont-Sardaigne et où l’absence de législation sociale laisse à l’époque les ouvriers dans une condition déplorable.

📌 Nos ouvriers marcheront 3 jours avant d’arriver épuisés et au nombre de 1 000 à Chambéry. La ville a été désertée par l’armée du roi de Sardaigne qui est engagé de l’autre côté des Alpes dans la guerre d’indépendance italienne contre l’Empire Autrichien des Habsbourg.

📌 Sans réel programme, les ouvriers essayeront d’organiser une municipalité républicaine composée de 12 notables. Ils feront placarder une affiche déclarant : “L’ancien pouvoir n’existe plus, dans les plis du drapeau français, nous vous apportons le seul gouvernement qui vous convienne, la République !” 🇫🇷

📌 Pour autant, les ouvriers lyonnais peineront à rallier les Chambériens. Une riposte des bourgeois, du clergé et des savoyards hostiles à l’idée de République marquera la fin de l’aventure… le lendemain.

📌 La proclamation échouée, la plupart des ouvriers s’enfuiront dans les campagnes. 148 d’entre eux seront arrêtés et condamnés avant d’être heureusement expulsés vers la France grâce à l’habileté diplomatique du nouveau ministre des affaires étrangères Alphonse de Lamartine.

📌 Cette tentative de proclamation aura démontré une conscience sociale ouvrière et une certaine solidarité entre républicains français et savoyards. Elle favorisera l’émergence d’une presse d’opposition en Savoie – région qui rejoindra volontairement la France de Napoléon III par référendum en 1860.
~
❓QUIZZ : Qui a dit “Quand Paris éternue, l’Europe s’enrhume” pour décrire l’extension de l’idée de Révolution aux autres capitales européennes en 1830 et 1848 ?
✅ Réponse : Le chancelier autrichien Klemens von Metternich.
~
📸 Château des ducs de Savoie, Chambéry.
~
© ExploraLyon – Le jeu de piste sur l’Histoire de Lyon

Histoire de Lyon – 30 mars 1848

Cet article vous a plus ? Partagez-le !

Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.