...

Blog de l'Histoire de Lyon – 29 mars 1885

Histoire de Lyon - 29 mars 1885

Anticléricalisme ?

Le 29 mars 1885, 10 000 hommes catholiques manifestent au cimetière de Loyasse en protestation contre l’enlèvement des croix centrales des cimetières. Une première manifestation des hommes suivie quelques jours plus tard par une manifestation des femmes.

📌 Un siècle plus tôt, la Révolution française avait proclamé la Constitution civile du clergé et nationalisé les biens de l’Église (ce qui avait permis à Lyon une expansion urbaine sur les pentes de Fourvière et de la Croix-Rousse jusque là occupées par nombre de monastères). Après 10 ans de tension, les relations entre l’Église et l’Etat s’étaient apaisées grâce à la signature du Concordat de 1801 et à Lyon grâce au travail de l’archevêque Fesch – oncle de Napoléon – qui avait réintégré dans son diocèse prêtres réfractaires et prêtres jureurs.

📌 La Restauration et le Second Empire avaient ensuite permis au catholicisme de connaître une renaissance durant les deux premiers tiers du XIXème siècle.

📌 Mais la IIIème République proclamée le 4 septembre 1870 change la donne. Le nouveau régime cherche en effet à cimenter la Nation autour des valeurs républicaines en appliquant une conception stricte de la laïcité.

📌 Les Congrégations sont expulsées en 1880 et la municipalité décide de laïciser les écoles primaires et les personnels hospitaliers à partir de cette date. Elle cherche ensuite à séculariser les noms de rue et l’espace public : l’enlèvement de la Croix “Rousse” de la colline du même nom le 7 juillet 1881 sur décision du maire Antoine Gailleton est emblématique de cette période (croix rétablie en 1994).

📌 C’est l’application de la loi du 14 novembre 1881 sur la laïcisation des cimetières qui ravive la guerre politique entre ‘cléricaux’ et ‘anticléricaux’ en ce mois de mars 1885. La décision d’enlever la croix centrale des cimetières provoque un tollé chez l’ensemble des catholiques lyonnais dans un débat qui opposait jusque-là surtout les chrétiens intransigeants et les francs-maçons et libres-penseurs radicaux.

📌 Le quotidien ‘Le Nouvelliste’ – concurrent catholique du quotidien ‘Le Progrès’ – écrira par exemple : « Vous aviez interdit à Dieu de parcourir nos rues et de bénir de son regard nos foules agenouillées et joyeuses. L’image de Dieu, vous l’aviez chassée de partout ; vous l’aviez exilée de nos chemins et de nos places publiques ; vous lui aviez interdit de bénir les vivants ; elle bénissait au moins nos morts. Par une dernière pitié, à ce Dieu qui est venu pour bénir et qui meurt les bras étendus, il restait encore des tombeaux à abriter. Alors votre haine l’a poursuivi jusque dans les cimetières ».

📌 La vie politique lyonnaise connaîtra d’autres soubresauts sous la IIIème République avec l’affaire Dreyfus (1894-1906), la deuxième loi d’expulsion des congrégations (1902-1903) et surtout la loi de séparation des Églises et de l’État (1905).
~
📍 Cimetière de Loyasse, 43 rue du Cardinal Gerlier, 69005 Lyon. 📸 Une Pietà du sculpteur lyonnais Charles Dufraine
~
❓QUIZZ : En quelle année le cimetière de Loyasse a-t-il été créé ?
✅ Réponse : ㄥ08Ɩ ᴉɐɯ ᘔ ǝ7
~
© ExploraLyon – Le jeu de piste sur l’Histoire de Lyon

Cet article vous a plus ? Partagez-le !

Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.