...

Blog de l'Histoire de Lyon – 6 janvier 1834

Histoire de Lyon - 6 janvier 1834

Duel à la Guillotière

Le 6 janvier 1834, Henri Vitton – ancien maire de La Guillotière – est mortellement blessé en duel sous une arche du pont de La Guillotière par le conseiller municipal Hippolyte Clerc.

📌 Royaliste convaincu, il avait été provoqué dans un café le jour même avec des propos insultant sur le général vendéen Cathelineau (qui s’était opposé à la République jacobine en Vendée pendant la Révolution Française). Grièvement touché, il meurt de sa blessure à 41 ans seulement.

📌 Il avait été maire de La Guillotière de 1822 jusqu’à la Révolution de 1830. Son « plan d’alignement » influencera d’ailleurs durablement l’urbanisation de la rive gauche du Rhône qu’il avait par exemple doté en 1825 de la première ligne de transports en commun (hippomobile) reliant les Brotteaux à Lyon. A noter que seuls le pont de la Guillotière et le pont Morand permettent à l’époque d’enjamber le Rhône. Le quartier de la Guillotière en partie transformé par ses soins sera rattaché administrativement à la ville de Lyon en 1852 (en même temps que Vaise et la Croix-Rousse).

📌 Préoccupé par la question sociale, Henri Vitton avait institué un prélèvement obligatoire sur les salaires pour les employés de Montchat que ces derniers pouvaient les débloquer en cas de maladie. Sa femme était l’héritière du domaine de Montchat que sa fille et son beau fils – Richard-Vitton – mettront en lotissement de façon étendue de manière à éviter l’industrialisation qui commence.

📌 Le duel d’honneur était une tradition ancienne particulièrement répandue dans la noblesse et la bourgeoisie au XIXème siècle. Il était censé réparer une offense à l’honneur ou à la réputation et sera très codifié à partir de 1836 : l’offensé choisit la date, le lieu et les armes, 2 témoins sont nécessaires pour le duel au pistolet et 4 pour le duel à l’épée, le combat peut être au premier sang ou à mort, au commandement ou au visé.

📌 A la mort d’Henri Vitton, il y a déjà eu plus de deux cents morts par duel en France depuis 1826… Cette tradition tombera en désuétude à la fin du XIXème siècle. Le « Taisez-vous, abruti ! » adressé dans l’hémicycle par le député René Ribière au maire de Marseille Gaston Deferre justifiera le tout dernier duel de l’Histoire de France à Neuilly-sur-Seine le 21 avril 1967.
~
📍 Cours Vitton, 69003 Lyon
~
© ExploraLyon – Le jeu de piste sur l’Histoire de Lyon

Cet article vous a plus ? Partagez-le !

Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.