...

Blog de l'Histoire de Lyon – 30 janvier 1882

Histoire de Lyon - 30 janvier 1882

Krach boursier de 1882

Le 30 janvier 1882, la banque Lyonnaise « L’Union générale » fait faillite de manière retentissante entraînant un krach boursier sur les places financières de Lyon et Paris.

📌 C’est la deuxième crise bancaire du XIXème siècle après le « Gründerkrach » de Vienne de mai 1873.

📌 La banque lyonnaise avait été fondée par Paul Eugène Bontoux en 1878. Ce dernier s’était appuyé sur les milieux cléricaux et conservateurs royalistes. Il avait notamment le soutien du « comte de Chambord » – prétendant à la couronne de France – et celui de nombreux cardinaux comme le cardinal Jacobini, secrétaire du pape Léon XIII.

📌 L’ambition était d’en faire une banque catholique qui vienne concurrencer les grandes banques à capitaux juifs ou protestants comme les Hottinguer, les Neuflize ou surtout les Rothschild.

📌 Le cours de l’action de la banque était passé de 500 francs à sa création en 1878 à 3000 francs fin 1881. Une surcapitalisation des valeurs liée à l’excès de spéculation que le peu de fonds propres et les rachats d’actions par la banque elle-même n’avait pas permis pas de maintenir quand la crise était arrivée. En effet, l’action avait commencé à dévisser à partir de janvier 1882 pour descendre jusqu’à entraîner la faillite complète et par effet de contagion une crise bancaire générale.

📌 Les conséquences économiques se feront sentir faites sentir dans toute la France. Elles affecteront jusqu’aux ouvriers des mines, de la métallurgie et du bâtiment avec des conflits violents à Anzin en 1884 et Decazeville en 1886.

📌 Des grands banquiers, parmi lesquels Moïse de Camondo, Louis Cahen d’Anvers, Rothschild et la Banque de Paris et des Pays-Bas créeront un fonds spécial de 20 millions de francs pour sauver les banques touchées. Le président Paul Eugène Bontoux et le directeur Jules Feder seront condamnés à cinq ans de prison mais ils s’enfuiront à l’étranger.

📌 Les contemporains ont vu le krach le comme le résultat d’une lutte financière et politique entre la gauche libérale et la droite conservatrice et légitimiste.
~
❓QUIZZ : Quel roman de Zola s’est inspiré de la crise de l’Union générale ?
✅ Réponse : Le roman L’Argent qui situe l’action sous le Second Empire avec Aristide Saccard dans le rôle de Bontoux.
~
🖼️ Grève des mineurs à Anzin, 1884.
~
© ExploraLyon – Le jeu de piste sur l’Histoire de Lyon

Cet article vous a plus ? Partagez-le !

Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.