...

Blog de l'Histoire de Lyon – 20 juin 1813

Histoire de Lyon - 20 juin 1813

Sculpteur révolutionnaire

Le 20 juin 1813 est décédé le sculpteur lyonnais Joseph Chinard – symbole de la lutte révolutionnaire face à la tyrannie monarchique et portraitiste officiel des Bonaparte (né à Lyon le 12 février 1756).

📌 Joseph Chinard commence sa carrière à 14 ans à l’École royale de dessin de Lyon. Remarqué avant ses 20 ans pour ses œuvres réalisées dans l’Hôtel-de-ville, l’église Saint Paul ou encore la Cathédrale Saint Jean, il obtient la protection du chevalier de La Font de Juis – ancien procureur du roi (actuel ministère public) – ce qui lui permet d’aller étudier à Rome de 1784 à 1787.

📌 Dans la capitale romaine, il sculpte un grand nombre de copies d’antique qu’il envoie régulièrement à Lyon. Le 12 juin 1786, il devient le premier français depuis 15 ans à remporter le concours Balestra de l’Académie San Luca, pour sa sculpture Persée délivrant Andromède.

📌 À son retour à Lyon en 1787, la France est secouée par la fièvre révolutionnaire. Il réalise alors une colossale statue de la Liberté qui est érigée dans la plaine de Brotteaux pour la Fête de la Fédération le 30 mai 1790.

📌 De retour à Rome en 1791, il exécute Apollon foulant à ses pieds le Despotisme et la Superstition mais l’œuvre lui vaut d’être arrêté pour injures à la religion et emprisonné à la prison Saint-Ange le 22 septembre 1792… Les nombreuses protestations venues de France et l’intervention du peintre David lui permettent d’être libéré et de revenir à Lyon après deux mois d’emprisonnement.

📌 Chinard continue son engagement en faveur de la Révolution dans ses œuvres : Jeune femme coiffée d’un bonnet à cocarde, Homme en costume de l’époque révolutionnaire, Robespierre jeune… La suspicion étant de mise sous la Terreur, il est emprisonné d’octobre 1793 à février 1794 pour “tendances modérées” : des jacobins ont en effet cru voir un symbole royaliste dans la couronne de laurier de sa statue La Liberté et l’Égalité venue remplacer Louis XIV au fronton de l’Hôtel de Ville (aujourd’hui remplacée par Henri IV). Il intervient ensuite comme décorateur des fêtes républicaines célébrées à Lyon.

📌 À la faveur du coup d’État de Napoléon, il devient le portraitiste de la famille Bonaparte pour laquelle il exécute de nombreux bustes et médaillons.

📌 Il séjourne ponctuellement à Paris chez les Récamier – eux aussi lyonnais d’origine – dont le salon accueille des personnalités de toute l’Europe. Son célèbre Buste de Madame Récamier réalisé à cette occasion est actuellement exposé au Musée des Beaux-Arts de Lyon.

📌 Talentueux et opportuniste, Joseph Chinard est l’un des plus grands sculpteurs de son temps et l’un des meilleurs artistes français du portrait sculpté.
~
📍 rue Chinard, 69009 Lyon
~
❓QUIZZ : A quel prix le buste en terre cuite de Juliette Récamier a-t-il été adjugé aux enchères en 2013 ?
✅ Réponse : soɹnǝ 000 9ᘔ
~
© ExploraLyon – Le jeu de piste sur l’Histoire de Lyon

Histoire de Lyon - 20 juin 1813
© ExploraLyon – Buste de Juliette Récamier, Chinard Joseph (1806)

Cet article vous a plus ? Partagez-le !

Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.