...

Blog de l'Histoire de Lyon – 10 janvier 1910

Histoire de Lyon - 10 janvier 1910

Police scientifique

Le 10 janvier 1910, le Docteur Edmond Locard ouvre à Lyon le premier Laboratoire de police scientifique au monde (né à Saint-Chamond le 13 décembre 1877).

📌 À la faculté de médecine de Lyon où il avait étudié, notre scientifique avait eu pour professeur Alexandre Lacassagne, titulaire de la chaire de médecine légale et fondatrice de l’anthropologie criminelle.

📌 Ses débuts au sein du Laboratoire de police scientifique avaient été difficiles, faute de crédits, et il avait du fabriqué lui-même ses premiers appareils d’analyse pour les enquêtes soumises par le Service de Sûreté auquel il était rattaché. Sa science de la cryptographie lui avait valu de travailler au service du chiffre pendant la Première Guerre mondiale avant de reprendre la direction de son laboratoire.

📌 On raconte qu’il aurait rencontré Conan Doyle, en voyage à Lyon en 1925, et qu’en lui faisant visiter son musée du crime, ce dernier serait tombé en arrêt devant une photo où il venait de reconnaître son ancien chauffeur : le célèbre anarchiste Jules Bonnot !

📌 Persuadé que « Nul ne peut agir avec l’intensité que suppose l’action criminelle sans laisser des marques multiples de son passage », Edmond Locard a introduit la dactyloscopie – l’étude des empreintes digitales – dans l’enquête judiciaire et étendu ses analyses à un grand nombre d’éléments : traces de pas, cheveux, fils de vêtements, grains de poussière, graines transportées, mode d’action des malfaiteurs…

📌 Il a aussi valorisé la balistique, la toxicologie et la graphologie pour résoudre un grand nombre d’enquêtes. Il abandonnera cependant la graphologie quand l’attribution d’une lettre anonyme à femme justifiant sa condamnation aux travaux forcés à perpétuité en 1945 sera reconnue erronée en 1956…

📌 Edmond Loard a rédigé Le Traité de Police Scientifique (en 7 volumes) qui sert encore de base méthodologique à tous les laboratoires de police scientifique du monde.

📌 En plus de la direction du laboratoire de police scientifique, il a aussi enseigné à l’École supérieure de police de Saint Cyr au Mont d’Or à partir des années 1940. Il a quitté la direction du laboratoire en 1951 pour créer un cabinet privé d’expertise qu’il a dirigé jusqu’à son décès à Caluire le 4 mai 1966.

📌 Héritiers du travail d’Edmond Locard, les fonctionnaires spécialisés du Service National de la Police scientifique (SNP) – implanté à Écully – résolvent aujourd’hui de très nombreuses enquêtes grâce à une technicité exceptionnelle. Le SNP est la seule direction nationale décentralisée du Ministère de l’Intérieur.
~
📍 1 rue du Palais de Justice, 69005 Lyon – Plaque rappelant la création du 1er laboratoire de police scientifique
📍 Rue du Docteur Edmond Locard, 69005 Lyon
~
🗓️ Fan d’enquêtes policières ? La 19ème édition de Quais Du Polar se tiendra à Lyon du 5 au 7 avril 2024.
~
💬 «Est-ce que je suis vraiment un honnête homme ? Est-ce qu’il y a vraiment d’honnêtes gens ? Il y a des gens sans tentations et puis il y a les gens qui ont résisté aux tentations. Mais l’honnête homme intégral, je ne sais pas.
Joseph de Maistre a dit : « Je ne sais pas ce qu’est la conscience d’une canaille mais je connais la conscience d’un honnête homme, c’est affreux ». Saint Augustin a écrit de nombreuses pages extrêmement remarquables là-dessus. Non, on n’est jamais sûr. J’ai dédié un de mes livres « à mes frères les apaches et à mes sœurs les prostituées ». Ce n’est pas seulement dans l’intention d’imiter les Fioretti de Saint François, mais parce que, vraiment, c’est un milieu qui n’est pas, au fond, tellement antipathique. Si j’étais né d’un meurtrier et d’une fille publique, il est fort probable que je n’aurais pas été directeur du laboratoire de police». Edmond Locard
~
© ExploraLyon – Le jeu de piste sur l’Histoire de Lyon

Cet article vous a plus ? Partagez-le !

Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.